La grande aventure des petites Citroën


Vous êtes collectionneur et passionné de miniatures Citroën, rejoignez-nous, on est là pour cela et, c'est gratuit !
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Citroën DS : domaine sportif

Aller en bas 
AuteurMessage
PTIOTECARETE
Admin
PTIOTECARETE

Masculin PRENOM : Alain
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE
Date d'inscription : 12/12/2010
Messages : 4581
Age : 68

Citroën DS : domaine sportif Empty
MessageSujet: Citroën DS : domaine sportif   Citroën DS : domaine sportif Icon_minitimeMer 11 Avr - 18:44

Les brillantes victoires de Citroën en rallyes incite à se souvenir que c'est à celles de la DS que l'on doit l'engagement du double chevron dans les compétitions automobiles.

André Citroën n'était pas un fanatique de la course automobile. Bien que joueur de tempérament, il préféra toujours, aux aléas des compétitions, les exploits spectaculaires et de grande envergure dont il organisait lui-même le développement et la répercussion. Et quand Michelin prit la suite, il ne fut toujours pas question de participer à des rallyes. Tout de même, nonobstant l'abstention de la marque, il y eut quelques courageux amateurs pour s'engager, notamment dans le Rallye Monte Carlo, avec leur voiture personnelle.
Ce fut surtout à partir de 1935 et plus encore après la guerre qu'ils se firent remarquer, profitant de la superbe tenue de route de la traction avant. Parmi eux : Gautruche, un lyonnais combatif, d'abord en 11BL spéciale, puis en 15 Six, avant Eppendhal, Gignoux, Vignes et quelques hardis concessionnaires : Charmasson, Courtès, Delaroche, Lauvergnat, Pouderoux, Ricou... L'usine, impassible, assistait sans broncher à ces démonstrations où elle n'était pour rien.

Faux départ

A l'apparition de la DS, des champions de la 15 Six crurent d'emblée à son succès et l'état major de la firme consentit à une très officieuse participation au Rallye Monte-Carlo en réservant à des demandeurs triés sur le volet quelques unes des voitures qui tombaient de chaîne au compte gouttes. Le reste, pensait-on, irait tout seul, avec la complicité de l'hiver : sur la neige et la glace, la suspension hydropneumatique allait faire merveilles. Quelques semaines et ce fut le départ. Six voitures toutes neuves, à peine rodées...
Las ! l'hiver n'était pas au rendez-vous. Sur les routes sèches les puissantes Jaguar et Mercedes l'emportèrent sans coup férir. Seul à tirer son épingle du jeu, l'équipage Courtès - Court Payen se classe 7ème au classement général. Pour la direction de Citroën, l'affaire est entendue : la DS a mieux à faire qu'aller se galvauder dans de telles escapades.

Cotton entre en scène

Citroën DS : domaine sportif Cotton10
De gauche à droite René Cotton, Marlène Cotton, Pierre Bercot : toute l'histoire de la création du service compétition Citroën

Plusieurs pilotes ne partageaient pas cet avis. Il n'y eut pas de rallye Monte-Carlo en 1957, année de la crise du canal de Suez. Mais en 1958 treize équipages privés prirent le départ en DS 19. Parmi eux, un certain René Cotton, directeur sportif de l'Ecurie Paris - Ile de France, un club qui compte quelques uns des meilleurs pilotes de rallye. Neige et verglas provoquent un festival de sorties de route. Sur 342 équipages, 59 seulement parviennent à Monte-Carlo. Cotton constate que la DS 19, théoriquement handicapée par un moteur d'une puissance très moyenne, son poids et son long empattement, devient dans des circonstances difficiles la reine de la course, grâce aux qualités de tenue de route que lui confère sa suspension et son architecture. De plus, dans les épreuves longues et fatigantes, son confort exceptionnel ménage pilote et navigateur, qui peuvent jusqu'à l'arrivée conserver leurs réflexes et leur fraîcheur. Il conseille aux membres de son écurie de s'engager en DS ou en ID au rallye de Monte-Carlo.
En 1959, ils seront 23 à prendre elle départ. La neige est là. Paul Coltelloni également. Il a déjà participé au Monte-Carlo en 1956 et 1958. Il gagne celui de 1959, avec deux partenaires, Alexandre et Desrosers. Ido Marang, un autre récidiviste de 1956 et 1958, se classe quatrième.

Citroën DS : domaine sportif 1959_i10

ID 19 Rallye N°176 vainqueur "Rallye de Monté-Carlo" (Coltelloni, Desrosiers, Alexandre) Brique et blanc 1959 IXO Editorial Planeta DeAgostini "Rallye Monté-Carlo" 2° édition - N° : 57 - 2010


Source : Jacques Wolgensinger

A suivre ...  Wink

A tantôt
Alain  Very Happy

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.


Dernière édition par PTIOTECARETE le Lun 31 Déc - 17:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumactif.com
PTIOTECARETE
Admin
PTIOTECARETE

Masculin PRENOM : Alain
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE
Date d'inscription : 12/12/2010
Messages : 4581
Age : 68

Citroën DS : domaine sportif Empty
MessageSujet: Re: Citroën DS : domaine sportif   Citroën DS : domaine sportif Icon_minitimeJeu 12 Avr - 19:05

Bonjour,

entre nous soit dit, Citroën n'était pas friand des rallyes automobiles mais, quand il s'agissait de s'approprier les lauriers des victoires de DS et Id dans ce sport automobile, il n'était pas chiche Wink

J'ai retrouvé un ancien bulletin d'information interne à l'entreprise qui s'inspire du résultat de la voiture de Coltelloni, Desrosiers, Alexandre au Monte-Carlo 1959 pour l'avoir exposée aux 24 Heures du Mans dans "sa" prestigieuse vitrine Suspect

Citroën DS : domaine sportif Bullet11

Une brochure originale, format à l'Italienne 27 x 20,8 cm, reliure spirale, de 28 pages (couv. incluse) sur papiers de différente couleur. 11 photos en 2 couleurs lui est consacrée :

Citroën DS : domaine sportif S-l16063

A tantôt
Alain Very Happy

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumactif.com
PTIOTECARETE
Admin
PTIOTECARETE

Masculin PRENOM : Alain
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE
Date d'inscription : 12/12/2010
Messages : 4581
Age : 68

Citroën DS : domaine sportif Empty
MessageSujet: Re: Citroën DS : domaine sportif   Citroën DS : domaine sportif Icon_minitimeVen 20 Avr - 19:18

La réponse est NON !

Constatant l'impact qu'avait sur l'opinion une victoire dans ce Rallye de Monte-Carlo très populaire, Jacques Wolgensinger se rendit à Monte-Carlo. Sur place, plusieurs journalistes, plusieurs pilotes lui expliquèrent que si Coltelloni n'avait commis aucune faute de parcours, s'il avait pu changer de pneumatiques exactement là oui il le fallait, c'était, il le confirma lui-même, grâce à René Cotton, l'organisateur de sa victoire. Jacques Wolgensinger dictait alors une courte note pour son patron, Pierre Bercot, PDG de Citroën, suggérant que la marque crée un service course. Il ajoutait qu'ill croyait connaître l'homme apte à le diriger. Il rencontrait René Cotton et lui fit une proposition dans ce sens, au conditionnel tout de même. Il répondit qu'il tenait à sa liberté d'action et ne voulait pas s'inféoder à une firme. Revenu à Paris, Jacques Wolgensinger s'entendit de Bercot le même refus. Il estimait l'activité sportive trop aléatoire pour que l'entreprise s'y risquât.

Profitant du silence de Citroën, Pigozzi, le patron de Simca, avec un sens très vif de l'opportunité, fit publier une publicité annonçant en très gros caractères : L'Aronde P60 triomphe au rallye Monte-Carlo. Avec la mention "1ère en catégorie 1", ce qui, pour la majorité des lecteurs, signifiait : première. En caractères minuscules, à peine lisibles, venait la précision obligatoire : 2ème au classement général.
Dans le personnel de l'usine, le réseau commercial, la clientèle, ce fut un tollé. Avec l'agrément de la direction générale, Jacques Wolgensinger rédigeait une mise au point : "En réponse aux questions provoquées par des annonces publicitaires pouvant prêter à confusion, Citroën précise que le rallye Monte-Carlo a bien été gagné par une ID 19..."
La fausse manœuvre de Simca pouvait peut-être entraîner une remise en question de la position de la marque ? Jacques Wolgensinger organisait une entrevue entre Bercot et Cotton.

Rencontre au sommet

Bercot mince, presque frêle, Cotton, large et solide, avaient pourtant des points communs. Bercot était un philosophe en action, Cotton un homme d'action philosophe. Bercot était un helléniste issu de l'Ecole de langues orientales, Cotton un latiniste initié aux discours de Cicéron dans un collège lyonnais. Ils avaient en commun une rectitude morale exigeante, une autorité naturelle et un identique goût pour le sport. Cotton ancien membre de l'équipe de France de ski et vainqueur à l'indice des 24 heures du Mans sur D.B. Panhard, Bercot à la barre de son voilier pendant ses vacances en Bretagne. Ils devaient finir par s'entendre. Dans le sobre bureau du président un accord fut scellé : au cours d'un premier temps, la marque fournirait à l'écurie Paris-Ile de France les DS dont elle aurait besoin, Cotton assisté de sa femme, Marlène, dirigerait l'ensemble des opérations. ON verrait comment cela fonctionnerait.

Succès et officialisation

On le vit très vite. En fin de saison, après maints exploits en ID 19 dans les grandes épreuves internationales, Coltelloni est champion d'Europe des Rallyes (il n'existait pas encore de championnat du monde).
Cotton constitue peu à peu une solide équipe de pilotes, Marang, Tarutmann dès 1959, Verrier et Claudine Vanson en 1960, le finlandais Pauli Toivonen, le belge Lucien Bianchi, Jean Rolland, de la Geneste en 1961. Et puis Bob Neyret, Jean Guichet, Olivier Gendebien, Paul Frère, Jean-Claude Ogier, Lucette Pointet, Jean Deschaseaux, Bernard Consten (avec un jeune coéquipier nommé Jean Todt)...

Citroën DS : domaine sportif Ds_spo10
Dernières instructions de René Cotton à Robert Neyret (au centre) et Jacques Terramorsi en DS 21 au départ du Marathon Wembley - Mexico 1970 (26.000 Km.)

Cotton se révèle un remarquable directeur de compétitions. Ses intuitions stratégiques sont sans faille. Il choisit avec pertinence les épreuves qui conviennent le mieux à la DS : les plus longues et les plus dures. Il invente des procédés nouveaux. Ses reconnaissances détaillées d'itinéraires sont des modèles du genre... Les succès s'accumulent.
Trautmann remporte le championnat de France et le trophée européen des rallyes, Bianchi est champion de Belgique, Toivonen champion de Scandinavie, Claudine Vanson-Bouchet championne de France quatre années consécutives...

Citroën DS : domaine sportif Ds_spo11
Les capacités de la DS sur la neige ont étonné les scandinaves (Rallye des mille lacs en Finlande)

Il est temps que les activités de course reçoivent un statut plus net. En 1965, Cotton est placé à la tête du Service compétition Citroën officiel.
Il meurt d'un cancer en 1971. sa femme lui succède. Elle engage de nouveaux pilotes, fait évoluer les voitures... La course continue. Il y aura des interruptions. Peu importe : les victoires en rallye font désormais partie du patrimoine Citroën. La DS, là encore, a fait bouger les choses.

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumactif.com
Contenu sponsorisé




Citroën DS : domaine sportif Empty
MessageSujet: Re: Citroën DS : domaine sportif   Citroën DS : domaine sportif Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Citroën DS : domaine sportif
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Citroën Kégresse P28
» Citroën-Kégresse P-28
» Nouveau jouet "Citroën"...
» Le domaine des Epioux
» Citroën au Mans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La grande aventure des petites Citroën :: Un peu d'histoire :: Le Boss André Citroën, son œuvre automobile et... ses jouets, bien sûr ! :: Les pilotes qui ont fait les grandes heures de CITROËN en rallye-
Sauter vers: