La grande aventure des petites Citroën


Vous êtes collectionneur et passionné de miniatures Citroën, rejoignez-nous, on est là pour cela et, c'est gratuit !
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Citroën Traction 15-6 break de chasse Belgo-anglais 1960

Aller en bas 
AuteurMessage
PTIOTECARETE
Admin
avatar

Masculin PRENOM : Alain
Localisation : 59260 HELLEMMES-LILLE
Date d'inscription : 12/12/2010
Messages : 4074
Age : 67

MessageSujet: Citroën Traction 15-6 break de chasse Belgo-anglais 1960    Lun 9 Avr - 19:36

La Traction Universelle était présente à Epoqu'Auto en novembre 2016, comme chaque anné,e au sein du village des clubs Citroën.
Elle y exposait 2 voitures exceptionnelles dont une 15 Six Break de Chasse carrossé en Angleterre !?




Ce break de chasse est chez Nico Michon. Il a été fait en Angleterre au début des années soixante.

Au contraire du  Arrow "coupé de chasse" sur base de SM qui n’est qu’un canular, un montage « photoshop », celui-ci existe réellement et, a une histoire réelle et surprenante pour un modèle unique fruit des œuvres d’un garagiste anglais qui devait aimé les traction Citroën !?

Bien avant qu’elle ne retrouve chez Nico, en Hollande, elle a fait l’objet d’un article de Fabien Sabatès en collaboration avec Nico Michon, dans la « Citroën Revue » N° 10 de juillet – août 1995 :

En 1951, il y a déjà six ans que la guerre est finie, les affaires reprennent et il faut à M. Van Hentenryck une voiture. En tant que directeur d’usine, un haut de gamme s’impose, naturellement. Côté prestige, en Belgique, si on ne veut pas tomber dans le travers des automobiles étrangères – surtout les américaines – et qu’on préfère se tourner vers la fabrication nationale, le choix est restreint et la « 15 » Citroën s’impose de suite.

LIVRÉE EN 1951

Les Traction 4 et 6 cylindres sont fabriquées dans l’usine de Forest, elles possèdent un certain nombre de caractéristiques propres à leur pays de fabrication et que n’ont pas les françaises : intérieur en cuir synthétique, mascotte de calandre, roues Lambert-Nivelles, cendrier sur planche de bord, etc.
M. Van Hentenryck se rend chez son concessionnaire et signe. La voiture fabriquée le 27 octobre, est livrée le 4 novembre 1951.
M. Van Hentenryck est enchanté de cette voiture (une 15 Six neuve, on le serait à moins !) et son utilisation se poursuit sans problème des années durant. En 1955, il décide de la revendre, pour s’en racheter une neuve, à un de ses compatriotes.  En 1959, ce dernier – dont nous n’avons pas le nom -, part avec toute sa famille à son bord pour des vacances en Angleterre.
L’Angleterre n’est pas un pays spécialement réputé pour son climat, on dit même que quand il ne pleut pas, c’est parce qu’il neige… C’est dire ! C’est donc sous une pluis battante que le nouveau propriétaire a un accident avec la 15 CV. Un autre usager ne l’ayant sans doute pas vu, ou trop tard, lui rentre dans le train et enfonce tout l’arrière, gravement pour la voiture mais heureusement sans conséquence pour la famille belge. Les vacances sont terminées, la Traction est inutilisable et c’est pour une bouchée de pain qu’elle est revendue au garagiste qui l’a dépannée. Que faire d’autre ?
Le garagiste en question est un malin, homme de l’art il sait pertinemment comment réparer la Citroën et comme il possède une vieille voiture accidentée de l’avant dans son jardin (une Vauxhall à ce que l’on croît mais cela n’est pas certain), il imagine de greffer l’arrière de l’une sur l’avant de l’autre.
De cette manière, il se fera un « magnifique » break de chasse qui, en semaine, lui servira au transport de pièces détachées.
Il attaque cette réalisation en 1960. C’est un travail considérable car il faut découper les deux voitures au bon endroit. ON conserve les portes arrière de la Traction et l’essieu arrière qui n’a pas été touché. Les mesures et les ajustements sont complexes. Un dimanche, le garagiste s’attaque à la phase du soudage. IL commence par poser des rivets provisoires pour maintenir à leur place les divers éléments, des rivets qu’il veut extraire après soudure. Après quelques minutes de travail, le chalumeau s’éteint, faute de gaz.


De profil, si on est loin de la C5 Break Tourer, cette voiture possède tout de même un charme très british.

FINIE AU MASTIC

Allez déjà trouver du pain un dimanche en Angleterre, Sunday close, alors des bouteilles de gaz pour un chalumeau oxhydrique… Vous pensez !
Tant pis, les rivets provisoires devront durer et c’est au mastic et à la colle que la voiture est finie, disons bâclée pour être précis, à la va-vite, pour la conduire à son terme ce même dimanche. Côté caisse, notre break de chasse se présente bien, mais il lui manque encore quelques accessoires. Et notre garagiste de lui ajouter pour commencer des phares encastrés qui sont aussitôt suivis, après peinture, de divers enjoliveurs « améliorant » l’ensemble. Côté peinture, elle est enduite de plusieurs couches de noir, portes grises.
Munie de ses deux nouveaux pare-chocs dénichés dans son grenier, la 15 Six Estate est enfin prête. Elle roule à la perfection 4 ans durant mais un beau jour, des infiltrations se font sentir : le mastic devenu cassant laisse passer l’eau. Notre garagiste ne se laisse pas impressionner pour si peu et, malgré les signes avant-coureurs, il prolonge son utilisation intensivement… jusqu’à la rupture. Le toit se morcelle de la caisse. Comme tout malheur ne vient jamais seul, le moteur esquisse lui aussi d’inquiétants signes de faiblesse. Il est décidé qu’elle a fait son temps et qu’elle peut dignement rejoindre la casse située derrière le garage. Elle sommeille donc des années durant sur le flanc. Pourquoi sur le côté ? Personne ne le sait, pour la place, peut-être…

IL LUI A REFAIT LA TOTALE…

Elle reste ainsi couchée jusqu’en 1980, quand un anglais la découvre, l’achète et la gare sur ses 4 roues dans un boxe. En 1984, le collectionneur de « 15 » hollandais Nico Michon qui connaît son existence depuis plusieurs  années retrouve sa trace et l’achète pour £ 600, soit 5000 F environ (de l’époque). La douane refuse de lui laisser passer en tant que telle, elle la considère comme « ferraille » pour pièces détachées et, pince sans rire, elle explique à Nico Michon que ce qui fut « peut-être » un jour une voiture n’est plus restaurable aujourd’hui. La restauration « impossible » est entreprise en 1989. Après démontage total de la voiture, tous les composants et la mécanique sont confiés à des spécialistes. La caisse sablée et séparée de sa partie arrière reprend pour un temps l’aspect d’un 15 Six. Elle est renforcée de partout et préparée de façon à recevoir, mais d’une façon plus orthodoxe cette fois, son arrière de break de chasse. 25 Kg. de soudure plus tard, les deux parties se rejoignent impeccablement, les rivets ont disparu et seul un peu de mastic est utilisé pour les finitions.


Finalement, pour enjoliver un peu cette « 15 » si laide, disait Noci Michon lucide mais néanmoins heureux, je lui ai fait la totale : j’ai mis toutes sortes d’accessoires d’époque comme ces roues alu, baguettes Robri, pare-chocs GH, pipe d’amission 3-carbus, etc. Pour le reste, elle est totalement d’origine. Il comptait la présenter pour la première fois lors de l’ICCCR à Clermont-Ferrand.

Quelqu’un l’y a-t-il vu et aurait des photos à nous montrer  Question  Exclamation


15 Six belge Break de chasse carrossé par un garagiste anglais suite à un accident en y greffant un arrière de break anglais 1960 Original Miniatures "Exclusivité Club CAMAC 2017" , édition limitée à 50 exemplaires- 2018

A tantôt
Alain  Very Happy

_________________
Citroën est entré dans l'histoire. La notoriété est le fruit de sa reconnaissance, la pérennité, le reflet de son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
http://aventure-citroen-min.forumactif.com
PIJO3007

avatar

Masculin PRENOM : Jean-Pierre
Localisation : 30129 MANDUEL
Date d'inscription : 05/05/2012
Messages : 898
Age : 63

MessageSujet: Re: Citroën Traction 15-6 break de chasse Belgo-anglais 1960    Lun 9 Avr - 22:08

bonsoir
Bravo Alain ! encore un joli sujet ! cheers
j'avais pris quelques photos à Lyon :







Revenir en haut Aller en bas
http://la-licorne-autos.forumactif.org/
diomaran

avatar

Masculin PRENOM : Michel
Localisation : 93190 LIVRY GARGAN
Date d'inscription : 31/03/2016
Messages : 297
Age : 69

MessageSujet: Re: Citroën Traction 15-6 break de chasse Belgo-anglais 1960    Lun 9 Avr - 23:05

J'ai aussi fais des photos cette année là ,mais pas mieux que Jean-Pierre, il n'y avait pas assez de recul pour la prendre en entier.
Pour la superbe miniature (ci-dessus) de O.M pour le Camac, Gérard est bien placé pour nous en dire plus...
Revenir en haut Aller en bas
voitureminiature



Masculin PRENOM : Gérard
Localisation : 02690 ESSIGNY LE GRAND - Aisne
Date d'inscription : 06/03/2011
Messages : 289
Age : 65

MessageSujet: Re: Citroën Traction 15-6 break de chasse Belgo-anglais 1960    Dim 29 Avr - 12:22

Pas de problème
Elle était proposée en kit à 80 euros ou toute montée à 120.
Personnellement, j' en ai monté 15 pour le Club.
Le vert est un peu pâle mais la peinture est superbe. C' est une belle miniature.
Pas de problème particulier pour le montage. C' est un kit Original Miniatures.
Voilà, je ne vois rien d' autre à ajouter
Bon dimanche à tous
Revenir en haut Aller en bas
http://autosminiatures.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Citroën Traction 15-6 break de chasse Belgo-anglais 1960    

Revenir en haut Aller en bas
 
Citroën Traction 15-6 break de chasse Belgo-anglais 1960
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Citroën Traction 11 légère Tamiya 1/35
» SM Break de chasse
» Citroën traction 11cv, Tamiya 1/48
» Citroën Traction Avant 1/18 Maisto Fourgonnette
» ACE : Citroën Traction 1/72

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La grande aventure des petites Citroën :: La période Michelin, la faillite évitée :: Prototypes, véhicules d'essais, projets et autres modifications-
Sauter vers: